La Médecine Ortho-Moléculaire

 

 


On ne répétera jamais assez : l'être humain n'est pas une simple " machine",

et la santé du corps physique est absolument indissociable de la santé énergétique et psychique...

Vouloir "réparer" le corps physique sans tenir compte de cette réalité est une erreur fondamentale...

Le principe sur lequel repose la médecine orthomoléculaire est extrêmement simple : un corps (humain ou animal) a un besoin individuel spécifique en nutriments vitaux, et ce besoin doit être couvert pour que le corps reste en bonne santé ou guérisse d'une maladie.


Si ce besoin en vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, acides gras et acides aminés n'est pas intégralement couvert par l'alimentation, on voit apparaître rapidement des signes de carence. Et toute carence conduit tôt ou tard à la maladie.

 

► La médecine orthomoléculaire n'est pas une médecine "alternative". Elle repose sur des fondements médicaux et biochimiques très élaborés, scientifiques et parfaitement logiques. Elle utilise des nutriments (sels minéraux, oligoéléments, vitamines, acides aminés et acides gras) pour combattre les causes des maladies.

Elle est complémentaire à TOUTE autre action thérapeutique. Elle attache une grande importance au fait qu'à l'époque actuelle, la préservation de la santé n'est pas acquise spontanément mais que tout individu a besoin d'une prévention qu'il doit gérer activement sous sa propre responsabilité et sa vie durant.   Un comportement alimentaire réfléchi et un apport spécifique de nutriments diminuent nettement le risque de maladie.

 

► Mieux vaut prévenir que guérir : c'est plus efficace et ça coûte moins cher !!

La médecine orthomoléculaire vous maintient en bonne santé et en forme plus longtemps, elle prend soin de votre santé, et non de votre maladie, elle combat globalement les causes et non les symptômes.

C'est une médecine de prévention qui se charge du maintien de la santé, elle intervient des années, voire des décennies avant que les symptômes n'apparaissent.

L'alimentation quotidienne permet-elle de compenser les carences en nutriments ?

"La nourriture doit être ton premier médicament." - Hippocrate l'affirmait déjà il y a plus de 2500 ans.

 

De même que chaque individu a des empreintes digitales particulières, il a des besoins individuels en nutriments, qui varient en fonction de l'activité, de l'environnement personnel, du tempérament, du sexe, de l'âge etc.

En médecine orthomoléculaire, on parle d' individualité biochimique.

 

Il est souhaitable qu'une alimentation optimale, adaptée aux besoins individuels, fournisse la plus grande part des nutriments. Mais si la carence est déjà installée, il est difficile de la compenser par les aliments habituels.

 

Les produits à base de nutriments orthomoléculaire représentent de ce fait le complément alimentaire idéal pour prévenir ou corriger les états de carence.

La médecine orthomoléculaire respecte le principe de Paracelse :

"Rien n'est toxique, tout est toxique - tout dépend de la dose!"

 

Comment déceler une carence en nutriments ?

 

Il existe plusieurs méthodes analytiques certifiées pour déceler de façon spécifique la carence d'un minéral ou d'un oligo-élément donné ainsi que les intoxications par des métaux toxiques comme le plomb, le cadmium, l'aluminium, le mercure, le nickel, le platine etc.

 

Cheveux : permet de déceler la plupart des carences en sels minéraux et oligo-éléments ainsi que les intoxications chroniques insidieuses par les métaux lourds.

 

Sang : permet de doser certains sels minéraux et oligo-éléments et de constater les éventuelles intoxications aiguës par les métaux lourds.

 

Anamnèse : Il ne faut surtout pas sous-estimer, voire ignorer, les signaux donnés par le corps. Il y a, en plus du bien-être général, de nombreux signes révélant une carence aiguë en nutriments dans l'organisme :

  • fatigue constante
  • difficultés de concentration
  • manque d'appétit
  • chute de cheveux
  • ongles mous
  • troubles visuels d'apparition subite
  • troubles du sommeil
  • envie excessive de sucré
  • sensibilité aux infections
  • maladies de la peau, etc...